Trois mille cinq cents Genevois s’opposent via une pétition à la répression de la mendicité.

Un collectif, dont Caritas Genève fait partie, a lancé en décembre une pétition demandant au Grand Conseil d’abroger la récente loi qui rend amendables les mendiants. Ce matin, cette pétition a été remise au secrétariat du Parlement, munie de près de 3500 signatures.

 voir l'article de la Tribune de Genève

retour