Médiation intercommunautaire

Le pôle médiation intercommunautaire permet d’établir une communication entre les institutions, les populations genevoises et les populations roms, dans le respect des droits et des obligations de chacun.

Sa mission

Faciliter l'accès aux droits des roms migrants précarisés et favoriser le mieux vivre ensemble avec les populations locales.

Contexte

A Genève, les migrants roms précarisés cumulent des difficultés en raison du lourd passé de stigmatisation et de discrimination qu’ils ont vécu et de la précarité de leur statut juridique en Suisse. Sans domicile fixe et dans l’impossibilité de trouver du travail jusqu’en juin 2016, ils vivent dans la crainte de la police n’ayant que peu ou pas connaissance de leurs droits ni des services qui peuvent leur venir en aide.

Un projet-pilote à l'origine

Le pôle médiation intercommunautaire est né des conclusions d’un  projet pilote de recherche-action menée pour sa partie « recherche » par la Haute Ecole de Travail Social (HETS) alors que le volet « action » était porté par Caritas Genève.

Description

Le pôle médiation permet aux populations roms de devenir actrices de leur avenir en recherchant par elles-mêmes des solutions aux différentes problématiques qu’elles rencontrent. 

Ce pôle a également l’ambition de faire émerger des recommandations auprès des pouvoirs publics applicables à d’autres populations migrantes et précarisées.
Avec le soutien de:
  • du Bureau de l'intégration des étrangers
  • du Fonds de Bienfaisance de la Ville de Genève
  • du Service de Lutte contre le Racisme
  • de la Fondation Karl Popper
Témoignage: Si nous faisons deux arrêts sur image de notre relation avec les Roms au début de la médiation et à la fin, il s’agit de deux mondes. Nous avons pu créer un monde d’humanité et non seulement une prestation avec une vraie implication et de la confiance mutuelle.
A.W, Directrice de l'Accueil de nuit de l'Armée du Salut