Caritas Genève dit NON à l'initiative anti-droits humains

09.07.2018
Caritas Genève prend position, en cohérence avec l’argumentation développée par Caritas au niveau national, dans le cadre de la campagne contre l’initiative anti-droits humains ("le droit suisse au lieu de juges étrangers").
" Le droit international renforce la protection juridique des personnes défavorisées en Suisse lorsque leurs droits fondamentaux sont menacés. Cela vaut en particulier en matière de protection de la sphère privée des personnes et des familles, de liberté d’expression et d’association, de droit des assurances sociales, de protection des enfants et des personnes menacées.
Les possibilités de recours auprès de juridictions telles que la Cour européenne des Droits de l'Homme constituent une garantie supplémentaire pour toute personne résidant en Suisse qui veut faire valoir ses droits.
La Suisse doit pouvoir collaborer activement à l’évolution du droit en tant que patrimoine commun des Etats soucieux de défendre et promouvoir les droits fondamentaux, sans discrimination ni exclusion envers les personnes les plus vulnérables."

Dominique Froidevaux, directeur de Caritas-Genève


Vous trouverez le résumé de la position de Caritas sur: www.caritas.ch/fr/news/le-droit-international-protege-nos-droits-fondamentaux.html